Télécharger le pdf →  

Adhérer à la coalition →

Lire le mémoire →

L’industrie touristique assure près de 50% de l’économie de la MRC des Laurentides qui constitue le 3e pôle touristique du Québec. À cela s’ajoute l’importance économique de la villégiature. Soulignons qu’à l’automne 2017, les propriétés situées sur le bord de l’eau représentaient à elles seules plus de 50% des 11 milliards de dollars perçus en taxes foncières sur le territoire de la MRC. Les gens fréquentent la région et s’y installent pour la beauté de ses paysages, ses lacs, ses montagnes et ses grandes forêts. Il est donc primordial de préserver la qualité de cet environnement pour assurer la vitalité de nos municipalités. L’exploitation forestière demeure un des secteurs traditionnels de l’économie régionale et ne peut être ignorée. Cette exploitation doit cependant se faire de manière très encadrée pour maintenir la qualité de notre patrimoine naturel.

En mai 2017, le gouvernement québécois et le Conseil de l’industrie forestière ont investi ensemble 4,2 M$ pour lancer une campagne médiatique visant à redorer le blason de cette industrie auprès de la population. Aux dires de ces deux grands alliés, l’industrie forestière ne peut apporter que du bien, compte tenu de l’encadrement offert par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) pour assurer le développement durable de nos forêts. La MRC des Laurentides, qui est responsable de l’aménagement forestier des terres publiques intramunicipales, a elle aussi développé une expertise spécialisée dans le domaine. Dans un mémoire remis au MFFP en décembre 2017 (voir site web municipal), la MRC des Laurentides émet pourtant un tout autre son de cloche et exprime de sérieux doutes quant à l’avenir et la pérennité de nos forêts. Elle dénonce entre autres que :

 

* indicates required


()
(###) ###-####


 

 

Je m'inscris au bulletin électronique !

.....

X