Phénomène observé d’une fleur d’eau de chrysophycées Lac Désert et Lac Chapleau

Voir le communiqué en pdf →

Le 28 et 29 mai derniers, un recensement de fleur d’eau de couleur brunâtre a été identifié dans les lacs Désert et Chapleau. La municipalité a procédé à un prélèvement d’eau dans ces dits lacs aux fins d’analyse. Le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a identifié l’efflorescence de couleur brunâtre faisant partie de la classe des Chrysophycées et le genre dominant est Uroglena.

Les Chrysophyceae, ou Chrysophycées, sont une classe d’algues unicellulaires de couleur brun-jaune vivant souvent parmi le plancton en eau salée ou en eau douce. Leur couleur caractéristique est due aux pigments caroténoïdes qu’elles contiennent. Les fleurs d’eau constatée ont produit une forte odeur de poisson et la transparence de l’eau a été affectée.
Selon des informations obtenues, une efflorescence aurait aussi été observée au lac des Mauves et dans une autre baie du lac Chapleau.

En date d’aujourd’hui, l’événement semble s’être estompé et vous pouvez pratiquer vos activées régulières.

La cause du phénomène observé : Le brassage printanier

Avant que la glace ne fonde au printemps, l’eau près du fond du lac est environ à 4°C. En remontant vers la couche de glace, l’eau devient plus froide et sa température approche 0°C juste sous la glace. À mesure que la température extérieure augmente, la glace fond. La surface de l’eau se réchauffe et sa densité diminue. Lorsque la température de l’eau en surface est égale à celle de l’eau au fond du lac, les vents mélangeront facilement la colonne d’eau sur toute sa hauteur. C’est ce que l’on appelle le « brassage printanier » du lac. De nombreux nutriments accumulés au fond du lac sont donc mis en circulation dans la colonne d’eau et les températures de l’air élevées, le vent calme, un ensoleillement prédominant sont des éléments clés pour observer une prolifération d’algues « bloom ». Les phénomènes étudiés se sont résorbés à l’intérieur de 24 h.
Par mesure de précaution, lorsque vous observez une efflorescence, il est important de de ne pas boire l’eau, de ne pas se baigner et éviter que les animaux de compagnie s’abreuvent à proximité.

Que faire pour prévenir l’apport de nutriments au lac…

  • Utiliser des produits nettoyants ménagers, des détergents et des produits d’hygiène personnelle sans phosphate
  • Laisser la végétation naturelle le long des rives
  • Retenir le ruissellement de sol lors de travaux
  • Entretenir les fosses septiques, procéder à la modification des installations septiques déficientes
  • Laver votre voiture sur les surfaces perméables comme l’herbe à l’extérieur des rives
  • Ramasser les déchets d’animaux de compagnie
  • Ne pas nourrir les animaux sauvages tels que les chevreuils ou les animaux aquatiques tels que les canards ou bernaches

 

Voir l’analyse d’eau du Lac Désert →
Voir l’analyse d’eau du Lac Chapleau →

Sources:
http://www.wikiwand.com/fr/Chrysophyceae
http://www.cosmovisions.com/algues.htm
http://rappel.qc.ca/IMG/pdf/Bulletin_novembre_decembre.pdf

Je m'inscris au bulletin électronique !

.....

X